Rencontre avec Lili Barbery-Coulon, se réconcilier avec son corps et avec soi-même

Lili Barbery-Coulon a été rédactrice beauté chez Vogue pendant 8 ans, puis à M le magazine du Monde avant d'opérer un changement de vie radical. Aujourd'hui, créatrice du blog wellness Lilibarbery.com, prof de Kundalini Yoga, maman et auteure d'un tout nouveau livre "La réconciliation" aux Editions Marabout, Lili est une femme exceptionnelle, vraie, entière et généreuse qui nous inspire, beaucoup.
A nos côtés depuis le début de l'aventure, c'est notamment grâce à elle qu'On The Wild Side a pris un si beau chemin.
Elle a gentiment accepté de nous raconter son parcours et sa philosophie de vie qu'on adore et qu'on admire.

Portrait de Lili Barbery-Coulon

La première fois que tu t'es dit "je veux changer de vie" ?

Je ne me souviens pas d'une première fois. Je crois que j'ai toujours été en quête existentielle. J'ai commencé à travailler très tôt à plein temps, contrairement à certains amis qui enchainaient les prolongements d'études à l'étranger ou en France. Rapidement, je me suis aperçue que le milieu dans lequel j'évoluais professionnellement ne me correspondait pas. Mais comme je ne savais pas ce que je voulais, je désirais le changement sans savoir dans quelle direction aller. Du coup, j'ai tenté beaucoup de choses différentes sans véritablement aller au bout. Plus les années passaient, plus la pression est devenue forte: je sentais que j'avais besoin de quitter mon activité de journaliste tout en étant terrorisée par mes propres doutes: pourquoi quitter un travail qui me satisfaisait à bien des égards sans connaitre la voie que je voulais emprunter?

Quelle partie de toi as-tu découvert avec le Kundalini Yoga ?

Dès le premier cours - et je précise que cela ne fait pas ça à tous les élèves - j'ai ressenti une joie simple que je n'avais pas connectée depuis longtemps. Je n'étais pourtant ni de nature triste ni au bout du rouleau émotionnellement. Cependant, il y avait visiblement une lumière en moi qu'on venait de rallumer. La musique, les postures, le corps en mouvement, la méditation, les chants... j'ai été transportée et je n'ai pas eu le temps de réfléchir pendant une heure et demi. C'était la première fois que cela m'arrivait, ou en tous cas, que je m'en apercevais!

Ton livre "La Réconciliation" c'est pour toi une envie de partager ton expérience ? une forme de thérapie ? un aboutissement personnel ? un peu tout à la fois ?

Je ne crois pas que le livre soit un aboutissement car je me sens toujours en chemin et je crois que je n'aurai jamais fini d'apprendre. Ce livre est né d'une urgence: celle de partager le récit d'un peu plus de trois années au cours desquels je me suis radicalement métamorphosée. Du désarroi vers la réconciliation avec toutes les parties de moi même. Ce n'est pas le livre qui m'a aidée à guérir mais j'ai eu l'intuition malgré mes résistances que je devais absolument livrer cette histoire, la partager afin de permettre à d'autres personnes traversant cette même mésestime d'elles-mêmes de croire qu'il existe une autre voie possible: celle de l'amour de soi.

La dernière fois que tu as été émue ?

Je suis émue du matin au soir. Je ris facilement; je pleure aussi très aisément. Encore plus aujourd'hui qu'avant mais pas forcément de tristesse. J'ai vu une vidéo de Jean-Louis Trintignant qui m'a beaucoup touchée il y a quelques jours. Il parlait du soulagement que lui apportait le jeu sur scène, du fait qu'il oubliait alors qu'il était aveugle. Ça m'a bouleversée. 

Ton dernier coup de coeur ?

Le livre « Pour Une Révolution Délicieuse » du chef Olivier Roellinger (Editions Fayard). Tout le monde devrait lire ce manifeste du bien manger. Les adultes comme les adolescents. Réveillons-nous, il est temps!

Un conseil à toutes les femmes qui veulent sauter dans le vide et changer de vie ?

Je crois que personne n'a envie de sauter dans le vide sans parachute. Notre instinct de survie nous pousse à reculer quand le risque est trop grand. Pourtant, il y a parfois une voix en nous, qui murmure et insiste, nous ordonnant de changer d'orientation, de quitter un monde ou des habitudes qui ne nous correspondent plus... Et si on écoutait cette voix? Et si on se fiait à notre intuition profonde, celle qui sent immédiatement ce qui est bon pour nous? Et si on se mettait à écouter notre corps qui ne nous ment jamais et qui sait se rappeler à nous lorsqu'on veut l'ignorer? Notre intuition est fantastique car elle dispose de ressources et de solutions que le mental ne peut pas imaginer. En restant accroché.e à ce fil, on finit par trouver les clés dont nous avions besoin pour déverrouiller ce qui semblait fermé. Donc je leur dirais: faites vous confiance! Vous disposez d'un pouvoir de transformation illimitée mais on vous a probablement appris à croire le contraire. 

La dernière fois que tu as fait quelque chose de WILD ?

Les choses les plus sauvages que j'ai expérimentées ces derniers mois, je les garde pour moi. J'ai besoin d'avoir des espaces qui m'appartiennent pleinement. Moins fou-fou, je suis partie camper quelques jours cet été en famille, c'était magique. Se laver dans la rivière est l'un de mes souvenirs préférés. 

Ecrire un commentaire