La plante sauvage : une ressource précieuse à préserver

La cueillette de la flore sauvage est une activité qui a longtemps participé aux stratégies de subsistance des habitants de territoires ruraux. Cette activité traditionnelle a permis jusqu’à l’industrialisation de l’agriculture, de faire face aux aléas des productions agricoles en complétant si besoin l’alimentation humaine et animale ; de se procurer à moindre coût, des plantes médicinales pour la fabrication de remèdes (pharmacopée traditionnelle) ou encore de se constituer quelques revenus d’appoint.


À partir des années 70, la cueillette commerciale est devenue anecdotique avec les mutations agricoles. Certains acteurs néo-ruraux y ont cependant vu une véritable opportunité pour valoriser leurs territoires souvent en déprise.


Ces 20 dernières années ont été marquées une recrue d'essence de la cueillette sauvage soutenue par le désir profond de redonner une place de choix aux ingrédients d’origine végétale. L'engouement pour les produits naturels couplé à une évolution des cadres réglementaires internationaux liés à la conservation de la biodiversité et aux nouvelles exigences des consommateurs en matière de traçabilité et d’équité ont contribué à redéployer les cueillettes commerciales en France. 


Pour toutes ces raisons, il était primordial pour nous de nous engager afin de défendre une cueillette durable et responsable. Pour préserver la flore sauvage et la protéger à notre échelle, nous avons fait de la durabilité des approvisionnements le cœur de nos préoccupations. Pour construire cette vision, nous avons fait le choix de collaborer étroitement avec l’Association Française des professionnels de la cueillette de plantes sauvages (AFC). Ce partenariat nous permet de concilier innovation et durabilité en choisissant de manière éclairée les plantes à mettre à l’honneur; en prenant en compte les caractéristiques à la fois biologiques et écologiques de l’espèce végétale. Nous avons donc fait le choix de redonner une place désirable à des plantes locales communes et abondantes comme l’ortie, le pissenlit ou encore l’églantier et son précieux fruit le cynorrhodon, nous permettant de sourcer une matière première respectueuse de la plante et de son milieu. 



Ecrire un commentaire