La cueillette : concilier savoir-faire, innovation et durabilité

Lorsque j’ai rencontré les cueilleurs membres de l’AFC (l’association française des professionnels de la cueillette de plantes sauvages), ils m’ont fait prendre conscience de la fragilité de la nature et de leur profession.

Dégradation de la biodiversité, augmentation de la demande sur des ressources limitées, évolution de la gouvernance des espaces naturels, autant d’enjeux qui sont à l’origine de la création de l’AFC en 2011. Les principaux objectifs de l’AFC sont la reconnaissance du métier dans sa diversité et la construction d’une éthique professionnelle de la cueillette reposant entre autres, sur la mise à disposition d’outils devant faciliter l’adoption de bonnes pratiques par les professionnels du métier et les différents acteurs des filières utilisatrices de plantes sauvages.

L’AFC a initié un projet de recherche participatif intitulé FloreS (Université de Lausanne). À travers ce dispositif, les professionnels ont travaillé en lien avec les chercheurs et les membres des différentes institutions partenaires à l’élaboration d’une charte énonçant les valeurs et principes de la profession, d’un guide de bonnes pratiques et d’une méthodologie de co-construction du contenu des livrets techniques. Suite à ce dispositif, un projet d’observatoire économique et écologique des cueillettes est désormais à l’étude et devrait permettre de penser la régulation des cueillettes commerciales aux différentes échelles territoriales.s 

C’est avec fierté qu’On The Wild Side contribue à son échelle à soutenir l’AFC pour une cueillette raisonnée et durable.



Ecrire un commentaire